Traitement PRP : une solution efficace pour stimuler la pousse des cheveux

Il est normal pour tout le monde, homme comme femme, de perdre quelques dizaines de cheveux chaque jour. Cependant, il arrive parfois que la chute des cheveux excède largement. Si les causes de ce phénomène sont nombreuses, les solutions ne manquent pas non plus, fort heureusement. Parmi elles, le traitement PRP est devenu de plus en plus populaire.

Qu’est-ce que le PRP ?

La chute de cheveux est un phénomène qui touche les femmes à partir de 40 ans en moyenne et les hommes à partir de 25 ans. Elle peut être due à des problèmes liés à la glande thyroïde, des problèmes hormonaux comme l’andropause et la ménopause ou encore à la génétique. Parmi les différentes solutions possibles pour y remédier, le PRP cheveux (PRP : plasma riche en plaquettes) se présente comme étant une méthode efficace contre la perte de cheveux. Également appelée mésothérapie plaquettaire, cette approche s’adresse notamment aux personnes ayant une alopécie légère ou modérée et à celles ayant une chevelure clairsemée ou bien dégarnie en partie. Elle convient aussi aux femmes souffrant de chute de cheveux à la suite d’une grossesse.

Le sang humain se compose de globules blancs, globules rouges, de plasma ainsi que des plaquettes. Ces dernières sont des petites cellules qui renferment des facteurs de croissance. C’est pourquoi elles sont à l’origine de la réparation du tissu et de la cicatrisation en cas de blessure. Dans les faits, ce sont elles qui permettent d’activer la microcirculation et ainsi de stimuler les cellules du follicule pileux, y compris celles du cuir chevelu. Le sang peut donc devenir un allié redoutable pour booster la repousse des cheveux. Il est très efficace dans la formation de nouveaux sanguins.

Focus sur le déroulement du traitement PRP

Bien sûr, le traitement PRP ne peut pas se faire soi-même. Il est nécessaire de faire appel à un médecin esthétique. La séance commence donc par une conversation avec le spécialiste. Ce dernier observe la chevelure et le niveau de chute. Il procède ensuite au prélèvement sanguin classique. L’échantillon est alors placé dans un tube spécifique. Puis il est centrifugé pendant environ 5 minutes afin d’isoler les plaquettes et les plasmas. Le PRP ainsi extrait est donc très riche en protéines de croissance. Avant l’injection proprement dite, le médecin applique une anesthésie locale. L’utilisation d’une crème anesthésiante sur le cuir chevelu peut aussi être efficace pour soulager l’inconfort du patient durant le traitement.

L’injection se fait à l’aide d’une microaiguille. Après quelques minutes de pause, le patient peut quitter la clinique. Il n’y a pas de convalescence à respecter. Ainsi, la personne concernée peut reprendre ses activités habituelles tout de suite après. Néanmoins, il peut y avoir des rougeurs et de légères ecchymoses après l’intervention. Mais celles-ci se résorbent rapidement. D’ailleurs, c’est une réaction normale. Il faut effectuer environ 5 séances pour obtenir des résultats concrets. Ensuite, afin de garantir l’efficacité du traitement sur le long terme, il est nécessaire de programmer une à deux séances d’entretien par an.

Related Posts